Le cercle vicié

 » D’un côté, vous avez la grande distribution qui va confier l’argent de ses fournisseurs à la banque en lui demandant de le faire fructifier le temps du délai de paiement accordé.
De l’autre côté, vous avez les fournisseurs qui vont demander, à la banque, de la trésorerie de dépannage pour patienter le temps du délai de paiement accordé.
À votre avis, qu’est-ce qui va se passer ?
Les banques, entre elles, très audacieuses, vont faire de jolies et très complexes jeux d’écriture pour prêter aux fournisseurs…Leurs propres argent que leur a confié les grandes surfaces. Et la boucle est bouclé.
Moralité : La banque et la grande distribution sont les deux forteresses du système qu’il va falloir reprogrammer en toute urgence. C’est elles qui incitent fortement l’industrie à délocaliser et donc à tuer l’emploi local pour tenter de compenser des relations toxiques qu’elles cultivent depuis des décennies.
Pour compenser ces relations injustes, et parce qu’en plus les actionnaires exigent de bons retours sur investissement, l’Industrie est bien obligée de faire l’impasse sur l’éthique le social, le solidaire et l’écologie. Sans compenser, ce serait financièrement intenable.
Globalement, si on retrace l’histoire de la grande distribution on s’aperçoit que les fournisseurs se sont retrouvés, contraints, à se substituer gratuitement à la banque.
On parle de la grande distribution, mais toutes les multinationales ont les mêmes pratiques avec leurs sous-traitants respectifs.
Partagez le projet , soutenez-le, intégrez-le , prenez-le en main, il vous appartient : http://consommateurengage.fr/
C’est gratuit et c’est libre de droit.« 

Categories: Banque